Un blog dédié aux femmes

L’été de la Femme

Lettre-noemie
17 Juin 2014

L’été de la Femme

Par Maïtie Trélaün dans Noemie

L’été pousse la femme à exposer son corps, à dévoiler sa beauté de Reine. Elle est au summum de sa puissance et de son rayonnement. Qu’est-ce que cela lui apporte ? Qu’est-ce que cela change dans sa relation aux hommes ? Comment peut-elle y être à l’écoute durant son cycle de femme ?

Montpellier,
Le 18 juin 2014

Hy, les miss !

C‘est l’été, et je kif trop cette saison ! J’ai presque rien sur la peau, des robes qui volent au vent. Je sens mon corps qui glisse dedans, j’ai l’impression de danser à chaque pas. Je sais que je suis belle.
Je sens le regard des hommes et ça me fait rire ! Même pas peur ! En fait, j’ai jamais eu peur des hommes. J’ai une puissance en moi, dans mon ventre, dans mes jambes qui s’amplifie au contact de l’homme, surtout des inconnus, un peu comme s’ils me permettaient d’être encore plus puissante, de me redresser : j’ai pas peur de leur faire face. Et je crois qu’ils le sentent et que ça leur fait peur.

ça fait que je peux emporter les perles d’été tout au long de l’année

Mais copines me disent que je suis folle de me balader à n’importe quelle heure de la nuit dans certains quartiers. J’ai pas peur et c’est pas de l’inconscience. Quand je le sens pas, j’y vais pas : c’est tout !
J’ai l’impression que c’est encore plus fort en été, comme si j’étais invulnérable. C’est ce qui me permet de mettre des robes qui mettent en valeur mon corps et de jouer avec : je me sens royale, rayonnante… tellement féminine ! J’ai la banane toute la journée et j’la transmets aux autres.
Je me dis que si toutes les femmes étaient comme ça, ce serait super beau dans la rue, dans les magasins : y’aurait que des femmes qui rayonnent, qui sont belles, qui sont fières d’être femme. J’suis sûre qu’en plus elles se feraient pas agressées. Parce que quand une femme se sent pleinement femme et belle, et qu’elle en est fière… elle n’a rein à prouver, donc elle en fait pas trop ni dans un sens (trop cacher) ni dans l’autre (trop montrer) : elle est Femme. C’est ça qui fait sa puissance ! Si quelqu’un l’embête, elle le remet à sa place : c’est tout ! Et ça se sent, alors personne vient l’embêter parce que les hommes supportent pas de se faire remonter les bretelles !
Dans cette période, je parle avec tout le monde, un petit mot, un sourire, quelques phrases. J’ai envie d’aller vers eux… C’est un peu comme si j’avais un grand cœur qui déborde d’amour. J’ai l’impression que la vie me sourit à ce moment-là.
J’ai envie de parler de mes projets, de ce que je fais. J’m’en fous si on me critique, j’prends ce qui est à prendre et je laisse le reste : invulnérable là aussi ! Mais c’est pas fermé, je me sens pas dans une forteresse imprenable… Au contraire, je suis toute ouverte, disponible, libre et en même temps c’est tout plein en moi.
Je me suis demandée d’où ça venait, parce que ça me botterait trop d’en apporter en hiver. Y’a le soleil sur ma peau, y’a les tissus qui flottent et qui volent, y’a la liberté de mon corps sous mes vêtements… Du coup, j’ai envie de m’acheter des robes ou des jupes longues pour le froid. C’est vrai, je suis toujours en jeans dès qu’il fait froid… Rien que ça, ça m’enferme !
En lisant le livre de Stella et le cercle des Femmes que tu m’avais conseillé Manoue (j’ai adoré !), j’ai découvert que la femme avait ses saisons avec son cycle. Du coup, je vais essayer de voir quand je suis dans l’été de mon cycle. C’est trop le fun… ça fait que je peux emporter les perles d’été tout au long de l’année.
Qu’est-ce que vous en dites vous ? Je sais pas ce que vivent les autres femmes, et je suis curieuse de savoir !

Kissssssss

Noémie

Laissez-nous vos commentaires