Un blog dédié aux femmes

Que faire des fêtes de Noël ?

Lettre-manouella3
15 Jan 2015

Que faire des fêtes de Noël ?

Par Maïtie Trélaün dans Manouella

Les fêtes de Noël sont souvent fatigantes même si elles apportent de la joie. Comment pourrait-on les adaptées à nos besoins plutôt que de se perdre dans des convenances sociales ?

St Paul de Vence,
le 14 janvier 2015

Bonjour mes belles

J‘ai l’impression que cela fait très longtemps que je vous ai écrit. J’ai été très émue par ton récit Camille. Quel beau chemin tu as ouvert !

J’ai envie de fêtes qui pétillent de l’intérieur et pas de l’extérieur

Je suis toute chamboulée par les fêtes passées en famille et je me rends compte que je n’ai plus envie de cela. Je n’ai plus envie du bruit qui fait du bruit, des repas interminables, de l’abondance presque grotesque de cadeaux, de faux semblants, de convenances sociales, de décorum…

Ce sont des fêtes, les fêtes du renouveau qui célèbrent la naissance de ce qui germe tant dans la Terre qu’en nous… Et j’ai l’impression que tout cela l’écrase ! Vous le sentez, je suis presque en colère !

Alors, j’ai décidé que ça aller changer quitte à ce que cela perturbe autour.

Pour les cadeaux, je me suis inspirée d’une tradition qui vient de je ne sais où : chacun tire au sort le prénom d’un membre de la famille ou du groupe qui se retrouve à Noël. Il aura toute l’année pour lui préparer un cadeau et il n’en fera qu’à cette personne. Ainsi, chacun aura un cadeau choisi avec soin par celui qui l’offre.

C’est ce que j’ai proposé à ma famille (nous sommes 15 à nous réunir). L’idée les a dérouté et en même temps, j’ai vu que ça faisait pétiller quelque chose. Et la notion de confectionner le cadeau de l’autre revient. En tout cas, moi, ça me met en joie et j’ai presque hâte d’être à Noël rien que pour cela !

Pour le repas, j’ai proposé que ce soit un buffet et que chacun préparerait quelque chose qui le fait pétiller pour nous le faire partager sous forme de dégustation, donc petites quantités. J’ai envie de retrouver les saveurs, d’avoir le temps de goûter, de savourer.

J’ai aussi proposé qu’on prenne un temps avant la soirée de Noël (un peu comme le temps de l’avant) pour aller à la rencontre de ce que l’on met chacun au monde ce jour-là, de trouver un moyen de le symboliser afin de le présenter aux autres et de trouver des chants, des danses pour le célébrer tous ensemble.

J’ai envie que chacun fasse découvrir quelque chose aux autres, un jeu, une histoire, une musique, un film, un acteur, un voyage, un lieu…

Du coup, c’est la première fois que je sens mon plaisir à le célébrer chez moi… J’ai vraiment l’impression que ce sera la fête parce que je sens que mon enfant intérieur sera là et qu’il jouera avec l’enfant intérieur des autres. J’ai tellement envie d’entendre rire, d’un vrai rire, ceux qui me sont proches. J’ai tellement envie de voir la joie que chacun aura pris à préparer son cadeau et non simplement à essayer de faire plaisir à l’autre.

J’ai envie de fêtes qui pétillent de l’intérieur et pas de l’extérieur, des fêtes qui nous nourrissent et pas de trop de bouffe, des fêtes qui nous rechargent au lieu de nous épuiser.

Je vous raconterai !

J’ai hâte de vous lire.

Manouella

  • Marie-France 19 janvier 2015 at 19 h 51 min / Répondre

    super

    • Maitie 21 janvier 2015 at 20 h 01 min / Répondre

      Et toi, quelles idées tu as pour un autre Noël ?

Laissez-nous vos commentaires