Un blog dédié aux femmes

Jusqu’où tu peux me caresser…

Lettre-manouella
08 Avr 2015

Jusqu’où tu peux me caresser…

Par Maïtie Trélaün dans Manouella

La reprise de la sexualité après un accouchement n’est pas toujours très simple. C’est souvent la source de bien des tensions dans le couple ; ce qui n’arrange pas les choses ! Comment sortir de ce cercle vicieux ? Manque propose son astuce qui a inspiré bien des couples…

St Paul de Vence,
le 8 avril 2015

Hello belles femmes,

Je te comprends tout à fait Camille et beaucoup de femmes partagent ce que tu vis. Il t’a fallu du temps pour accueillir ce bébé en toi et le mettre au monde ; il en faut aussi pour retrouver les chemins de la femme en toi, surtout que ce n’est pas la même qu’avant !

il est indispensable que la femme se prenne en main pour retrouver le chemin de son sexe

Seb peut tout à fait t’aider à y revenir car tu es une femme pour lui avant d’être une mère. Et la sexualité est le moyen le plus rapide, même si ce n’est pas forcément le plus simple.
Ton corps a changé, ton sexe à changé, tu as changée… Aussi, lorsque vous vous rencontrerez physiquement ce sera une première fois. C’est important que tu sentes que cette première fois est devant toi et que Seb ait conscience de cela pour qu’il aille vers toi avec encore plus de délicatesse et de respect que d’habitude.
Il est important de vous donner le temps et en même temps il est primordial pour votre couple que vous ayez des rencontres charnelles, du contact peau contre peau, de la tendresse physique… Cela peut vous demander beaucoup à l’un et à l’autre.
Je t’invite à préciser ce qui te fait peur dans le contact avec Seb. Est-ce de sentir son désir ? Est-ce ta culpabilité de ne pas pouvoir le satisfaire ? Est-ce la peur de la douleur ?… Il est possible que ce soit un mélange de pleins de choses. Liste-les. Vois lesquelles sont les plus importantes.
Prenez un temps pour en parler clairement tous les 2 en exprimant vos craintes, vos besoins…
Ensuite j’ai une astuce : vous fixez une date et une heure pour vous retrouver tous les deux dans votre lit en étant sûrs de ne pas être dérangés. Puis tu fixes le cadre : qu’est-ce que tu ne veux pas : la pénétration, la stimulation des seins, du sexe… ? C’est comme si tu dessinais la carte de ton territoire avec les zones qui sont pour l’instant inaccessibles.
C’est l’occasion pour toi de faire confiance à Seb dans sa capacité à respecter ton territoire et à réguler son éventuelle excitation sexuelle. C’est un très beau cadeau que tu lui fais.
Le jour J, il est important que vous soyez nus. Il s’allonge et tu viens au contact avec lui avec ton corps à ton rythme, en écoutant ce qui a peur, en te respectant. S’il a une érection, accueille-la cela veut dire qu’il est vivant et qu’il a du désir pour toi. Cela ne veut pas dire qu’il veut faire l’amour !
Quand tu es prête, vous pouvez vous caresser dans une tendresse simple, juste pour apprivoiser vos corps. Si tu le sens vous pouvez même aller dans la sensualité en faisant confiance qu’il n’y aura pas de sexualité si tu n’en as pas envie.
Cela permet à Seb de se sentir accueilli et reconnu. Cela permet à vos corps de se retrouver. Cela te permet de recevoir de la tendresse et si tu n’as pas envie d’en donner, respecte toi. Cela vous permet à chacun de sentir que vous êtes en chemin pour vous retrouver dans votre couple Homme-Femme. Et petit à petit, tes frontières s’affineront puis disparaîtront.
C’est un chemin de patience et d’ouverture. Les hommes trouvent une place de protecteur et de soutient de la vulnérabilité féminine.
La femme donne beaucoup de son corps en devenant mère ; l’attente de l’ouverture de sa femme à la sexualité est une manière t’intégrer dans son corps la paternité. Mais pour cela il est indispensable que la femme se prenne en main pour retrouver le chemin de son sexe, peu important le temps que cela prendra, du moment qu’elle avance.
En plus, les hormones de l’allaitement t’amènent à aimer ton bébé et c’est tout !
Tu vois, ce que tu vis est habituel. Cela demande juste de donner du temps au temps.
Je vous embrasse

Manoue

Laissez-nous vos commentaires