Un blog dédié aux femmes

Je suis amoureuse… et après ?

Lettre-manouella2
26 Juin 2015

Je suis amoureuse… et après ?

Par Maïtie Trélaün dans Manouella

Il arrive d’être troublée par la rencontre d’un homme, de sentir le cœur qui bat, la chaleur qui nous envahit et même parfois le désir… On associe cela au fait de tomber amoureux et on a l’impression que soit on dit “oui” et c’est génial, soit on dit “non” et c’est triste… Il existe pourtant autre chose qu’Arouna Lipschitz appelle “Le corps amoureux”.

St Paul de Vence,
le 24 juin 2015

Mes chères amies

J‘hésitais à vous le partager et en même temps c’est une telle découverte pour moi que je suis toute excitée à l’idée de vous en parler.

C’est libre en moi et tellement clair, tellement puissant !

Je suis amoureuse !

J’ai croisé plusieurs fois un homme dont le regard me trouble. Je sais que je lui plais… et ça a provoqué un tsunami en moi ! Qu’est-ce que cela veut dire ? Je suis avec Yan et je suis heureuse avec lui, alors ? Pour qui je me prends ?

Bref, pleins de voix qui tournent dans ma tête et des questions : qu’est-ce que je dois faire de ça ? C’est hyper agréable et en même temps tellement douloureux.

Hyper douloureux parce que j’ai l’impression que c’est mal et que ça me met en panique… Alors j’essaye de l’étouffer et c’est pire !

Hyper agréable parce que c’est une énergie qui me fait fleurir comme un vent de jeunesse, je me sens belle, je me sens femme et mon quotidien s’en trouve allégé. Je me surprends à chanter… ce qui ne m’était plus arrivé depuis longtemps. Marion me taquine… Je sais qu’elle sait… et elle sait que je sais qu’elle sait… C’est ce qui nous permet de ne pas en parler.

Mais qu’est-ce que je fais de ça, car je n’ai pas envie d’aller voir ailleurs ?

Je suis tombée par hasard sur le site “La voie de l’amoureux” d’Arouna Lipschitz où elle parle du “corps amoureux”. Et c’est là que tout a basculé !

En fait, cet homme a réveillé mon “corps amoureux”, cette sensation de vie qui circule et fait tout pétiller. Je n’ai rien d’autre à attendre de lui car si j’attends de lui, c’est que j’ai besoin de lui pour activer mon “corps amoureux”, je suis dépendante de lui ou d’un autre. Alors que là, je savoure ce qui circule en moi, je savoure ce que cela produit.

En fait, je joue avec ça : j’appelle le souvenir de son regard et je sens la vague d’énergie qui m’envahit… alors je l’étudie. Elle naît juste entre mes deux seins,  au niveau du chakra du cœur. C’est comme pleins de papillons qui s’envolent et viennent caresser mes cellules avec leurs ailes. Ils mettent de la couleur, du mouvement, de la légèreté. En respirant, je peux les amener dans tout mon corps et même autour de moi.

Et j’ai réalisé, que je n’avais même plus à appeler le regard de l’homme, j’ai juste à activer la source aux papillons. Du coup, je suis hyper amoureuse de tout et surtout de Yan !

Hier, j’ai de nouveau croisé l’homme et je lui ai souri, très simplement comme si je le remerciais de m’avoir montré ma source aux papillons et en même temps c’était clair que je ne voulais rien d’autre. C’est fou, c’est comme si l’espace était libre et simple entre nous. J’ai l’impression que je peux savourer pleinement son regard et en même temps je n’en ai plus besoin. C’est libre en moi et tellement clair, tellement puissant !

C’est amusant, mais ça me rappelle un peu ton énergie Noémie.

Je vous embrasse, mes belles

Manouella

Laissez-nous vos commentaires