Un blog dédié aux femmes

Bien être et cure vitale

Lettre-manouella
22 Juil 2014

Bien être et cure vitale

Par Maïtie Trélaün dans Manouella

La ménopause change les repères dans les habitudes de la femme, y compris dans son alimentation. Manouella expérimente de faire une cure vitale et nous en narre les bienfaits.

St Paul de Vence,
le 23 juillet 2014

Bonjour mes chères amies

Je suis toute légère au moment où je prends la plume pour vous rejoindre. Comme je vous l’avais promis, j’ai testé ce que l’on appelle “une Cure Vitale“. En fait, je trouve que mon rapport à l’alimentation change tellement avec la ménopause que j’avais envie de remettre les pendules à zéro dans mon corps.

J’ai l’impression d’être en vacance, simplement parce que c’est vacant en moi

J’ai donc commencé cette cure… et je n’ai plus envie de m’arrêter tellement  je gagne chaque jour en bien être ! Les 3 premiers jours ont été vraiment durs, avec mal de tête, fatigue, sommeil… J’étais prête à arrêter en pestant qu’on ne m’y reprendrait pas. Et en fait, je me suis réveillée le 4ème jour avec une belle énergie. Je me sentais légère et surtout disponible dans tout mon corps avec… une sorte de fragilité … tout en étant immensément vaste et présente. J’ai du mal à qualifier cela.
Je ne pouvais pas faire autrement que de me respecter dans tous mes gestes, comme si je gagnais en nonchalance et en fluidité. Mon corps est revenu sur un rythme biologique m’amenant à me coucher vers 22h pour me lever spontanément vers 6h.
J’ai recommencé à savourer ces heures du matin en prenant soin de moi, de mon corps, en méditant, en allant marcher respirer… quel plaisir ! Du coup ma journée commence dans  un sourire. J’ai l’impression d’avoir le temps, d’avoir du temps.
La cure est simple, c’est un mélange de sirop d’érable, de jus de citron avec du piment tête d’oiseau et de l’eau. Je bois ça à volonté au fil de la journée. C’est hyper simple et en plus je ne me sens pas épuisée comme dans les autres cures ou jeûnes que j’ai pu expérimenter en d’autres temps. En plus, ça me dégage un temps fou : ne pas avoir à faire ni à penser aux courses, aux repas, à la vaisselle. Mais ça me dégage aussi une énergie que je ne dépense pas à la digestion… Du coup, mon corps est étonnamment disponible et réactif.
Au fil du temps, puisque cela fait 10 jours que je l’ai commencée, j’ai l’impression que je gagne en lucidité et donc en efficacité. C’est comme si cela m’amenait à aller à l’essentiel. En parallèle, je suis plus attentive à l’air que je repsire respiration, j’ai besoin de prendre des bains d’air ou de soleil comme si cela me nourrissait aussi. Je réalise que mon corps a besoin de très peu pour être nourri.
J’ai l’impression d’être en vacance, simplement parce que c’est vacant en moi. Pourtant je continue mon travail, je fais plus de choses dans une journée… mais mon temps est plein de bon, de choses qui me nourrissent. Je danse ma journée en surfant sur une vague que je ne vois pas mais que je sens dans mes trippes.
Ce qui m’amuse, c’est que j’ai posé à Marion, que je ne ferai pas la cuisine pendant un temps indéterminé. Au début, c’était dur de ne pas superviser ce qu’elle faisait… Mais c’est tellement plus simple de lâcher cela, de lui faire confiance, de relativiser. Bref, de ne pas m’en soucier. J’ai même l’impression qu’elle commence à prendre plaisir à se faire à manger, à faire ses courses. Je trouve qu’elle grandit. J’avoue que ça me sert le cœur… Je sens qu’elle aussi va partir.

Je suis touchée que tu parles si simplement de cette puissance sexuelle, Noémie. Je ne pense pas que tu sois folle dingue, sinon, nous sommes deux. Elle me fait peur aussi à certains moments même si je sais qu’elle est aussi capable de m’emporter très loin dans l’extase. Je me sentais un peu seule dans cette sensation dont j’avais honte. Du coup, j’ai envie d’aller plus loin sur la question : quelles mémoires portons-nous qui s’expriment dans la sexualité et nous encombrent ? Je te dirai où cela m’amène.

Je vous embrasse de tout mon cœur

Manouella

Étiquettes : , , ,

Laissez-nous vos commentaires