Un blog dédié aux femmes

Suis-je déjà une mauvaise mère ?

Lettre-camille2
08 Oct 2014

Suis-je déjà une mauvaise mère ?

Par Maïtie Trélaün dans Camille

L’échographie du 3ème trimestre de la grossesse permet de déceler parfois un retard de croissance chez le bébé. Mais comment le vit la mère ? Qu’est-ce que cela signifie pour elle ? De quoi a-t-elle besoin pour ne pas se sentir atteinte dans sa qualité de mère ?

Lyon,
le 8 octobre 2014

Hello les belles !

J‘suis morose aujourd’hui. J’ai passé mon écho y’a cinq jours et le toubib m’a dit que mon bébé grossissait pas assez ! C’est une vraie douche froide que j’ai reçue : tout allait bien et d’un coup ça va plus. C’est que je le nourris pas assez mon môme ! Comment on peut dire ça à une mère ! Du coup j’ai la sensation de pas savoir être mère et même d’être une mauvaise mère !

C’est comme si je m’offrais à la vie mais sans m’abandonner

En plus, il me l’annonce et me dit qu’il faudra que je fasse une autre écho dans 15 jours pour vérifier et c’est tout. J’ai pas eu d’autres conseils. Alors, je sais pas quoi faire. Si je change rien, pourquoi ça changerait.
Et puis, s’il est en manque, il souffre peut-être mon chtio. C’est insupportable pour moi… je peux pas rester comme ça pendant 15 jours !
Ce que je comprends pas, c’est que j’ai pas senti de changements. Il bouge toujours comme avant, il me répond quand je l’appelle… Du coup, j’ai l’impression que je peux plus me faire confiance. C’est vrai, si je m’aperçois pas quand y va pas mon môme, comment je peux m’occuper de lui ?
Seb me dit de pas m’en faire, qu’il s’est peut-être trompé à l’écho. J’essaye de me raisonner mais j’y arrive pas.
Alors,  j’ai décidé d’être encore plus calme, de prendre le temps de respirer, de manger lentement. J’ai l’image comme si j’ouvrais mes vaisseaux dans mon utérus pour que le bébé profite.  J’ai l’impression que je me donne plus à lui. Je m’étais pas rendue compte qu’avant je donnais pas tout, comme si je voulais garder une réserve. J’avais en fait peur d’être parasitée. Alors, je donnais en surface mais sans donner vraiment au fond.
Le fait de tout donner maintenant, ça me permet de m’ouvrir et d’avoir encore plus confiance dans un truc qui me dépasse. C’est comme si je risquais rien en fait, comme si j’étais soutenue par des femmes derrières moi qui m’encouragent, qui me disent que je peux donner encore plus, que je risque pas de me perdre.
C’est vachement puissant cette image ! Et ça change mon rapport à la vie. C’est comme si je m’offrais à la vie mais sans m’abandonner. Je reste avec moi et en même temps je ne retiens rien.
Du coup, j’ai l’impression que le temps s’étire en longueur. Je ne supporte plus ce qui est speed, même les musiques trop rythmées, trop métal, les films d’action… Même la ville est trop rapide pour moi. J’aurais envie d’être près d’une rivière et de la regarder couler. Comme si elle me permettait d’ouvrir mes vaisseaux pour que le sang coule mieux vers mon bébé.
Qu’est-ce que c’est dur en fait d’être maman ! Je réalise que c’est une drôle de responsabilité. J’imaginais pas ça avant. Seb, y comprends pas … et je sais pas si y peut comprendre parce qu’il est pas à la même place.

J’aimerais que tu sois là Manoue, juste pour me dire que mon p’tiot va bien.

Je vous kiss

Camille

Laissez-nous vos commentaires