Un blog dédié aux femmes

Quelle place pour le père ?

Lettre-camille3
22 Avr 2015

Quelle place pour le père ?

Par Maïtie Trélaün dans Camille

Les mères demandent souvent aux pères de les aider mais elles veulent souvent que ce soit fait comme elles feraient. Quelle serait la place du père s’il y allait avec sa spécificité d’Homme ?

Lyon,
le 22 avril 2015

Salut les Miss

YYY‘a eu un clash entre Seb et moi… J’en suis encore toute retournée. Je l’ai jamais vu comme ça. J’ai cru qu’il allait péter un câble… C’était impressionnant ! Qu’est-ce que j’ai eu peur ! Surtout que c’est parti de rien. J’lui avais demandé de changer Merlin et quand il est revenu il lui avait mis un fatal beaucoup trop grand ! Alors je lui ai dit. Et ça a éclaté !

Je sais pas par où il passe, mais y’a toujours du pétillant dedans.

En fait, ça m’a permis de comprendre un truc super méga important : en fait j’lui laisse pas de place à Seb. J’lui en laisse une dans les faits (y donne le bain, y s’occupe de Merlin, il le change…). Mais c’est toujours moi qui lui dit comment faire… ou pire, je lui dit que c’est pas bien comme ça qu’il faut faire. C’est plus fort que moi : j’ai pas l’impression qu’il sait faire !
J’ai l’impression que j’ai un savoir en moi… même si parfois je doute. Je sais pas, j’ai vu des femmes faire… et lui, c’est tellement pas comme ça qu’il fait.
Moi je sais que le pantalon est trop grand… C’est évident ! Et lui, il me dit que comme ça Merlin il est libre de bouger, alors il retrousse les jambes du pantalon ! Il a raison aussi… C’est une autre façon de voir. Mais du coup j’ai réalisé que je savais pas comment Seb il ferait si j’étais pas là. Et au fond de moi, y’a une part qui sait même pas s’il saurait faire. J’ai honte en le disant.
Du coup, hier après-midi, j’avais tiré mon lait et je suis allée profiter du soleil au parc, toute seule. J’suis partie, j’ai dis à Seb, je pars (je l’avais prévenu quand même) et c’est tout. D’habitude j’ai une liste de consignes avec tout ce que j’ai préparé au cas où…Et là : rien !
Déjà, mon aprem a été un pur délice… Contrairement aux autres fois j’étais pas inquiète. Et quand je suis rentrée, tout le monde été heureux. Bon c’était un peu l’bazar… J’ai failli critiquer… et je me suis retenue et j’ai regardé autrement. En fait, c’était pas l’bazar, c’était vivant. Y’avait comme un air de vacances dans l’appart.
Dedans moi, y s’est passé plein de choses… Un peu de jalousie : pourquoi c’est pas comme ça quand je suis avec Merlin ? Et puis une pointe de curiosité : mais qu’est-ce qu’ils ont fait ? C’est vrai, j’étais rentrée parce qu’il était 18h, l’heure où rien ne va plus d’habitude avec Merlin… Et là, c’était cool !
Merlin m’a sauté dans les bras, il a cherché le sein, il s’est jeté dessus et il s’est endormi. On a pu passer la soirée tranquille avec Seb. Ça nous était encore jamais arrivé depuis la naissance.
J’ai jamais pu savoir ce qu’ils avaient fait. Du coup j’essaye de laisser plus faire Seb quand je suis là et je m’amuse à observer. C’est simple… quand je sens que je vais dire quelque chose, critiquer, conseiller… je me retiens et j’observe.

Je sais pas par où il passe, mais y’a toujours du pétillant dedans. J’ai l’impression qu’il fait rein par obligation, par devoir… Du coup c’est pas lourd pour lui, alors que pour moi c’est parfois un clavaire.
C’est fou ! J’aime le voir en tant que père… ça fait pétiller quelque chose en moi… C’est presque du désir ! En fait j’suis vachement fière de lui !

T’a observé ça Manoue ?

Bisous

Cam

Pour aller plus loin

Laissez-nous vos commentaires