Un blog dédié aux femmes

Le miracle des odeurs

Lettre-camille3
18 Fév 2015

Le miracle des odeurs

Par Maïtie Trélaün dans Camille

“Je ne peux pas le sentir” est une expression qui parle d’elle-même. Mais est-ce que les odeurs agissent vraiment sur nos comportements et nos relations ? Camille découvre la puissance de l’effet produit par l’odeur de son fils. De quoi nous parle ces odeurs ?

Lyon,
le 18 février 2015

Hey !

Merci de tous ce que vous racontez. Noémie ton truc de la spontanéité est juste génial. J’ai l’impression que ça pète plus, mais ça rumine moins donc c’est juste des pets d’lapins ! Autant cela me faisait peur au début, autant maintenant ça m’amuse. Par contre, c’est plus difficile de dire quand je suis joyeuse. C’est fou !

L’odeur de Seb m’enveloppait comme un voile protecteur… ça me permettait de m’abandonner encore plus !

A moi de vous faire découvrir mon truc du moment ! L’odeur de mon fils !!!
Quand ça va pas, que j’suis out, que j’me ronge de dedans, que j’ai l’impression de tourner en rond comme un lion en cage et qu’en même temps j’en peux plus… avant j’me disais qu’y fallait pas que je m’approche de Merlin à cause des ondes ou je n’sais quoi, que j’risquais de lui passer des mauvaises choses et qu’y d’vienne stressé comme moi.

Du coup j’me sentais seule et perdue…Et si en plus Merlin pleurait… c’était insupportable ! Y’a une fois où j’l’aurais presque passé par la fenêtre ! Et j’ai eu très peur !

J’ai réalisé à quel point j’l’aimais. J’l’ai pris dans les bras et j’ai fourré mon nez dans son cou, dans ses bras. J’ai fait ça sans y penser. J’avais l’impression de me remplir de lui, de son odeur… et comme par miracle, tout à fondu, tout ce qui m’écrasait à disparu, les nuages sont partis : j’était plus seule, j’étais plus perdue… J’étais avec lui et lui y m’aimait même si j’savais pas quoi faire et moi j’l’aimais même si je me sentais perdue… Et j’sentais qu’avec son odeur, son odeur à lui qui coulait en moi… je commençais aussi à m’aimer comme mère !

La première fois on s’est calmé tout les deux tout de suite et on a rit. Je savais pas qui faisait le câlin à qui !

Du coup, la fois d’après, dès que je me suis sentie dépassée, je suis allée à lui comme à une bouée de sauvetage et j’ai fourré mon nez dedans. Et le miracle c’est fait de nouveau ! Du coup maintenant, je passe des longs temps à le respirer, j’me shoot à lui ! Et quand y pleure et que je sais pas ce qu’il a, je lui permets de me respirer. et c’est vraiment magique !
J’ai même essayé avec Seb… C’est différent mais très puissant aussi. Si bien que maintenant, je garde toujours dans l’appart une fringue à lui… Quand j’ai l’blues, j’le respire et je retrouve la joie ! C’est mon doudou ! C’est pas pour effacer ce qui se passe, c’est juste pour pas m’enfermer dedans. Et en plus, je me rends compte que ça me donne envie de le serrer dans mes bras, que j’ai presque envie de lui… alors que j’avais plus ça depuis l’accouchement ! C’est fou !
Cela me rappelle qu’au moment de la naissance de Merlin… l’odeur de Seb m’enveloppait comme un voile protecteur… ça me permettait de m’abandonner encore plus !
J’sais pas par où ça passe… mais c’est juste géant !

Vous l’aviez remarqué vous que les odeurs, elles avaient ce pouvoir ?

Sniff, sniff !

Camille

Laissez-nous vos commentaires