Un blog dédié aux femmes

Le temps de l’Avent, un temps pour naître à vous-même

26 Nov 2021

Le temps de l’Avent, un temps pour naître à vous-même

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

Le Temps de l’Avent est une période propice pour se rassembler et se préparer à laisser naître une part de soi dans la nuit de Noël. La fête de la Nativité prend sens dans votre évolution personnelle et ouvre la porte au premier pas dans la nouvelle année au premier de l’an. Ce Temps de l’Avent est également un merveilleux moyen de se préparer à clôturer le grand cycle de notre vie avant notre ultime passage.

Lorsque mes enfants étaient petits, j’ai eu à cœur de leur offrir des Noëls qui avaient du sens. J’ai commencé par habiller la veillée de Noël en m’inspirant de contes du monde entier que nous mettions en scène. Puis je me suis penchée sur le Temps de l’Avent pour en trouver les étapes qui me semblaient importantes. Loin de figer cela dans un modèle arrêté, j’ai laissé les choses évoluer en même temps que mes enfants grandissaient et que la famille se transformait.

La période de l’Avent ouvre sur un temps irrationnel, intuitif, féminin

En me retrouvant seule dans ma grande maison, cette période à trouvé tout son sens. J’ai commencé à chérir de la vivre seule pour la consacrer à cette Femme qui naissait dans mes cellules.

Je vous partage les étapes qui me sont clés et les idées que je pose dessus. Et surtout, je vous invite à votre créativité pour faire de ce temps une période précieuse pour la Femme que vous êtes.

Les principales étapes de la période de Noël

Je choisis de placer la période qui enveloppe Noël entre le 1er dimanche de l’Avent (4 dimanches avant Noël) et le 2 février (soir de la chandeleur). On pourrait l’arrêter au 6 janvier (jour des Rois) mais il m’amuse de la pousser un pas plus loin.

Le Temps de l’Avent

Il est constitué :

  • Des 4 dimanches de l’Avent
  • Le Calendrier de l’Avent qui va du 1er au 24 décembre
  • Du 13 décembre, jour de la Sainte Lucie ou fête de la Lumière
  • Du Solstice d’Hiver (aux alentours du 21 décembre)
  • La Veillée de Noël (elle commence le 24 décembre et se termine lorsque vous le souhaitez)

Noël et l’après Noël

Cette période comporte :

  • Le jour de Noël (25 décembre) et sa célébration
  • Les 12 jours qui relient Noël au jour des Rois
  • Le jour de l’an et son élan vers l’inconnu
  • Le jour de Rois (6 janvier) et son couronnement
  • Le jour de la Chandeleur (2 février) et sa joie

Les étapes de l’Avent les unes après les autres

Le 1er dimanche de l’Avent

C’est souvent le jour qui ouvre le bal. C’est le moment où l’on allume la 1ère bougie sur la couronne de l’Avent à l’intérieur de la maison et où l’on place une couronne sur la porte externe de la maison.

C’est le jour où l’on choisit de se mettre en marche dans ce passage vers la nativité pour clôturer le cycle de l’année qui s’achève et être disponible à celui qui advient. Allumer la bougie (avec ou sans couronne) permet d’acter de soi à soi cet engagement à marcher sur ce chemin de transformation. Placer une couronne sur la porte extérieure est un moyen de l’acter face au monde. Si la couronne ne vous parle pas, trouvez le moyen qui vous parle. Acter face au monde vous oblige à assumer cet engagement que vous prenez avec vous-même.

Je vous propose en ce 1er Dimanche de l’Avent de prendre un temps pour vous poser afin de choisir en conscience de vous engager dans ce temps de préparation pour permettre la naissance d’une part de vous-même que vous accompagnerez à grandir durant la nouvelle année.

C’est le moment de rassembler tout votre peuple intérieur, donc toutes vos cellules, ainsi que votre cœur, votre mental et votre esprit afin que tout le monde se mette en chemin, main dans la main, dans la même direction : le mystère de la Nativité.

Si vous le sentez, vous pouvez marquer le cheminement de la Lumière qui rentre à l’intérieur, en allumant une grosse bougie à l’extérieur de chez vous avant le coucher du soleil. Pendant que le soleil décline, vous prenez la 1ère bougie de l’Avent et vous parcourez en spirale le chemin qui vous mène à la grosse bougie. Au moment où le soleil disparaît, vous allumez la bougie de l’Avent à la grosse. Puis vous parcourez le chemin à l’inverse jusqu’à placer la bougie de l’Avent à sa place dans la couronne.

Le 2ème dimanche de l’Avent

Il est important de sentir la richesse du cycle qui vient de s’écouler avant de le clôturer. Si c’est la première année que vous faites cette préparation de l’Avent, vous pouvez vous imprégner de la richesse de toutes ces années que vous avez vécues depuis votre naissance. Si vous le faites chaque année, laissez revenir des éléments de votre vie tout en mettant l’accent sur l’année écoulée.

Vous n’avez pas besoin de lister ou de retrouver concrètement les faits. La période de l’Avent ouvre sur un temps irrationnel, intuitif, féminin. Laissez-vous imprégner par ce qui émerge, souvenirs d’enfance, saveurs d’adolescence, romances, petits instants furtifs… Ouvrez un espace pour que les souvenirs puissent circuler librement.

Ne vous accrochez pas à ces souvenirs, sentez qu’ils ont contribués à vous constituer. Ceux qui semblent lourds contiennent les perles les plus fondamentales. En récoltant la perle, le souvenir s’allège et vous libère.

C’est le moment d’allumer la 2ème bougie tout en allumant de nouveau la 1ère pour vous rappeler votre engagement et le chemin que vous avez parcouru durant la semaine.

Le 3ème dimanche de l’Avent

Afin de pouvoir clôturer pleinement un cycle, il convient de se séparer de ce qui est devenu inutile. Tous les désirs qui ne se sont pas réalisés et n’ont plus de raison d’être, toutes les intentions que vous avez posées sans parvenir à les manifester, tous les rêves abandonnés sur la berge de vos regrets. Laissez partir ceux qui se détachent. Sentez qu’ils ont eu leur temps même s’ils ne se sont pas concrétisés et qu’ils ont eux aussi contribués à votre évolution. Ouvrez un espace de bienveillance pour les regarder partir sans en être frustrée.

Certains vous sembleront encore très précieux et vous choisirez peut-être de les garder. Peut-être que certains d’entre eux mériteront que vous vous engagiez à les concrétiser dans les années à venir même si vous ne savez pas comment.

Peut-être qu’il est aussi des relations à laisser partir ainsi, des relations à clôturer.

C’est le moment d’allumer la 3ème bougie tout en allumant de nouveau la 1ère pour vous rappeler votre engagement, ainsi que la 2ème en respirant la richesse de vos années passées et le chemin que vous avez parcouru durant la semaine.

Le 4ème dimanche de l’Avent

Riche de votre passé, libérée et allégée de ce qui vous encombrait, vous pouvez vous tourner vers cet inconnu qui s’ouvre devant vous. Comment trouver des chemins pour le préserver de toute projection et le garder comme une page vierge sur laquelle vos pas, l’un après l’autre, dessineront votre chemin ?

Vous consacrer un temps pour vous ouvrir à l’inconnu, prendre vos peurs dans vos bras, respirer et vous rendre disponible à ce qui va venir même si vous ne savez pas ce que c’est. Lâcher le contrôle, lâcher les intentions, être juste là avec vous et avec votre cœur grand ouvert en disant « oui » à la Vie.

C’est le moment d’allumer la 4ème bougie tout en allumant de nouveau la 1ère pour vous rappeler votre engagement, ainsi que la 2ème en respirant la richesse de vos années passées, la 3ème pour savourer tout ce dont vous vous êtes délestée et le chemin que vous avez parcouru durant la semaine.

Le Calendrier de l’Avent

Et si vous offriez un Calendrier de l’Avent à votre Enfant Intérieur ?
Et si vous improvisiez votre propre Calendrier de l’Avent ?

Ce Calendrier est composé de 24 éléments permettant de vous surprendre chaque jour entre le 1er et le 24 décembre. Il peut être une inspiration pour vous lancer dans votre journée (comme une carte d’oracle, une citation, une pensée…) ou une célébration de votre journée (comme un petit cadeau, un dessin, une friandise…).

Voici quelques idées que je vous partage :

  • Si vous faites une crèche, vous pouvez placer un santon ou un élément chaque jour, jusqu’à l’enfant Jésus le 24 à minuit
  • Si vous avez des enfants, vous pouvez leur conter une histoire différente chaque soir
  • Si vous aimez les mandalas, vous pouvez en réaliser un en 24 étapes
  • Si vous aimez les crocus (ou autres) vous pouvez planter un bulbe chaque jour…

C’est un moyen très simple de mettre en valeur et en conscience chacune de vos journées. L’inspiration vous permet d’ouvrir sur ce qui advient. Laisserez-vous une part d’inconnu vous surprendre ? La célébration permet de clôturer ce que vous avez accompli. Parviendrez-vous à vous en sentir riche ?

A vous de jouer !

Sainte Lucie

« A la Sainte Luce, le jour fait un saut de puce » dit le dicton.

En effet, le soleil commence à se coucher un peu plus tard dans l’hémisphère Nord. Et pourtant les jours continuent de diminuer jusqu’au Solstice d’Hiver, le soleil se traîne dans son voile de nuit et se lève toujours plus tard.

Du Solstice au 13 janvier environ, nous entrons dans une sorte de tunnel avec une durée de jour qui reste sensiblement inchangée.

Dès le 13 janvier, les jours s’allongent, la Lumière revient, l’hiver de la Terre tire à sa fin. C’est cette victoire de la Lumière qui est célébrée par la Chandeleur le 2 février. La Lumière jaillit à nouveau à l’extérieur !

Le jour de la Sainte Lucie est un moment idéal pour célébrer la Lumière qui rentre à l’intérieur des maisons comme de vos Terres intimes. Elle éclaire les ombres et vous invite à l’introspection. Elle vous accompagne à mettre en lumière vos peurs les plus grandes, vos résistances les plus fortes et vos monstres bien cachés. De plus, elle réchauffe aussi les cœurs. Elle vous invite à ouvrir votre cœur à vous-même pour vous accueillir telle que vous êtes et vous aimer simplement.

Le Solstice d’Hiver

Cette journée marque le moment où la nuit est la plus longue et le jour le plus court. C’est le cœur de l’Hiver de la Terre (qui va approximativement du 6 novembre au 6 février dans les pays de même longitude que la Chine, dont la France).

C’est le moment de bascule entre le cycle qui se termine et celui qui commence, comme la nuit de la Nouvelle Lune pour le cycle de la Lune ou le 1er jour des menstrues pour le cycle de la Femme. Le cycle de la Terre s’achève. Sous la neige et la surface du sol, l’énergie de Printemps se met en œuvre.

Passage charnière, il invite à faire le deuil de ce que vous quittez pour être disponible à ce qui vient. Ce peut-être un temps propice à la méditation.

A ce moment du cycle, une brèche s’ouvre dans la verticalité permettant la rencontre alchimique de l’énergie et de la matière (une décharge électrique vient réveiller les follicules endormis qui contiennent les futurs ovules dans les ovaires de la Femme par exemple). On dit qu’à cet instant la Lumière pénètre l’ombre et la féconde. C’est le moment le plus optimal pour méditer et se laisser inspirer par ce qui vient.

La Veillée de Noël

La veillée de Noël est le temps d’attente chargé de joie, d’impatience, d’appréhension parfois. Elle se vit souvent avec des êtres chers, au coin du feu. On prépare avec amour différents mets à grignoter durant la soirée. On se conte ou on se raconte dans la préciosité du mystère de Noël. C’est comme si l’on parlait à voit basse pour ne pas perturber ce qui va naître.

Cela peut aussi être un temps de chants, de recueillement, de mise en disponibilité comme si vous étiez gardienne de la naissance qui se prépare en vous. Mettez-vous à l’écoute sans rien projeter, suivez les frémissements, les inspirations, les riens, les couleurs, les images, les silences… Seul votre cerveau intuitif peut le capter. Votre cerveau rationnel ne peut que le perturber.

Que vous soyez seule ou en groupe, portez une attention particulière à être avec vous-même, à avoir un regard à l’intérieur de vous, à ressentir que, même si vous ne savez pas ce que c’est, il se passe sur vos Terres intérieures quelque chose de sacré.

Osez vous consacrer un temps même au milieu des conventions sociales et familiales.

L’Avent et après ?

La naissance s’est faite même si vous n’avez aucune idée de ce qui s’est passé. Vos cellules le connaissent, votre Être le connaît. Votre cerveau rationnel et vos egos qui aimeraient bien savoir et comprendre pour mieux contrôler, ne peuvent rien capter. Le mystère de Noël est un passage essentiel pour votre Être, qui échappe à tous les contrôles.

Dans l’histoire de Jésus, Noël correspond à sa naissance biologique, donc celle de son corps matière ou corps de son humanité et le 6 janvier correspond à son baptême dans les eaux du Jourdain, donc la naissance de son corps spirituel ou corps de divinité. Les 12 jours qui relient ces deux dates soutiennent le cheminement qui permet d’intégrer votre corps matière donc votre humanité pour lui permettre d’incarner votre Être (ou votre Essence) donc votre part de divinité. Cette unification est reconnue, célébrée et couronnée par les 3 Rois mages. Vous êtes Reine sur vos Terres et gouvernez à partir de votre cœur donc de l’union entre votre corps et votre Être.

Sentez-vous riche de ce nouveau qui se manifestera le moment voulu sous la forme qu’il choisira.

Chacune de des étapes de cette période peut être marquée par des petits rituels, des instant de connivence avec votre Enfant Intérieur, des temps de méditation. Suivez le guide de votre inspiration.

Laissez-nous vos commentaires