Un blog dédié aux femmes

Se régénérer par la cure vitale

Femme-eau
28 Juil 2014

Se régénérer par la cure vitale

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

Il arrive que l’on se sente lourde et qu’on ait envie d’alléger notre organisme surtout après l’hiver et la période des fêtes. On a l’impression qu’un jeûne ou une diète est quelque chose de fastidieux. Pourtant la cure vitale propose une alternative simple à mettre en place et efficace. Alors, pourquoi ne pas expérimenter ?

Qu’est-ce que la cure vitale ?

Cela consiste à ne consommer qu’un mélange de sirop d’érable (et sirop de palme si on veut), jus de citron, eau et piment pendant la durée qui nous convient (de 1 à 10 jours).

Pourquoi faire une cure vitale ?

C’est un moyen simple de nettoyer notre organisme de toutes les surcharges apportées par le stress, la vie sédentaire, la pollution (dans l’air, dans l’eau, sous forme de radicaux libres, de métaux lourds, de dioxines, d’œstrogènes,…). Il est à noter que nous sommes de plus en plus baignés dans cette pollution quelle que soit notre hygiène de vie et notre alimentation.

C’est un moyen simple d’être disponible à la vie et d’entendre ce qu’elle attend de nous

Toutes ces toxines s’accumulent dans nos graisses. La cure vise donc à mobiliser les graisses stockées (en perdre pour éventuellement en reprendre après ). Pour cela il sera bon d’allier la cure à de l’exercice et de la transpiration (le hamam est conseillé) afin de favoriser l’élimination extra rénale des molécules chimiques toxiques.
Dans le cas d’une préparation au projet d’enfant, cela permet d’éliminer des toxines qui sinon se libérerons lors des premiers changements de poids (souvent début de grossesse et allaitement) et qui, alors se libèrent principalement dans le liquide amniotique et le lait maternel. Nous savons à l’heure actuelle, que ces 2 liquides sont extrêmement pollués mais demeurent indispensables à la bonne croissance du bébé car leurs avantages l’emporte sur ces inconvénients. Mais en découle des risques de fausse-couche, de stérilité masculine à l’âge adulte, de fragilité dentaire, d’allergies, de difficulté d’attention, de cancer,…

Qui peut faire la cure ?

La plupart des gens peuvent la faire. En revanche, il vaut mieux éviter lorsque la femme est fatiguée par ses règles ou par sa grossesse.

Pour la préparation au projet d’enfant, l’homme et la femme sont concernés.
Il sera impératif de s’assurer qu’une grossesse n’est pas déjà en route et qu’une conception n’est pas lieu dans les 15 jours qui suivent la cure.
La cure peut être une bonne transition pour arrêter de fumer !!! Le tabac nuit au bébé et fragilise la grossesse.

La cure est contrindiquée dans les cas suivants

  • Diabète
  • Etat dépressif grave
  • Femme enceinte ou allaitant
  • Personne ayant une tension artérielle très basse
  • Maladies graves

Durée de la cure et période propice

Vous pouvez ne faire qu’un jour quand vous voulez même si l’idéal serait une cure de 5 à 10 jours (sans compter la préparation et la reprise alimentaire) au printemps ou à l’automne à la période de la pleine lune. Ce peut être une période que vous mettez à profit pour vous retrouver, vous recentrer, vous poser des questions de fond.
Mais elle peut aussi se faire quand vous êtes disponible et que vous en ressentez le besoin. Il se peut que la période appropriée de votre cycle soit celle qui correspond à votre hiver donc juste avant vos règles. C’est un moyen de faire le point et d’harmoniser vos cycles.
Elle peut se faire pendant une période de travail bien que souvent elle s’accompagne d’un ralentissement général avec parfois un besoin de sommeil accru. Dans ce cas, il est conseillé de la commencer le vendredi matin, afin que les jours les plus délicats soient sur le week-end.
Elle peut également se faire 1 jour par semaine pendant 2 mois ou 3 jours par mois pendant 3 mois mais l’efficacité sera moindre. Dans ce cas la préparation et la reprise sont moins lourdes.

La période de la ménopause est propice à ce genre de cure, car elle permet à la femme de trouver de nouveaux repères dans les changements profonds que vit son corps.

Préparation à la cure

Par curiosité vous pouvez commencer par vous peser.
Que ce soit une cure vitale ou une mono diète, il est bon de la préparer en douceur, sauf si vous la faites d’une durée inférieure à 3 jours :

  • En s’abstenant de boire de l’alcool la semaine précédente
  • En allégeant son alimentation les 3 jours précédents : supprimer la charcuterie, diminuer la consommation de café, de sucre et de laitages.
  • En se préparant vraiment la veille : alimentation principalement à base de légumes et de fruits de saison.
  • La veille, il est important d’avoir un bon transit. On peut le favoriser en buvant le matin à jeun une cuillérée à soupe d’huile d’olive mélangée au jus d’1/2 citron ou en buvant 1 ou 2 verres de chlorure de magnésium (acheter en pharmacie un sachet de 20g que vous mélangez dans 1litre1/2 d’eau) ou boire en 20 minutes 1/2l d’eau salée tiède ou avec tout autre moyen doux de votre connaissance.

La cure vitale

Le mieux est d’acheter en magasin bio de la cure vitale en bidon: c’est un mélange de sirop d’érable et de sirop de palme. On peut aussi le faire en utilisant uniquement du sirop d’érable sans sirop de palme.

Le mélange

Il faut mélanger en théorie 200ml de cure vitale avec 200ml de jus de citrons bio, ajouter une pincée de piment de Cayenne et compléter avec de l’eau (en bouteille ou filtrée) pour obtenir 1 litre 1/2 de boisson. Mais on peut adapter à son goût, plus ou moins de cure vitale, plus ou moins de citron, plus ou moins d’eau, plus ou moins de piment… Cela peut varier chaque jour en fonction de l’évolution de notre goût. Il faut donc laisser aller notre ressenti.

Composition des principaux éléments contenus dans la cure

  • Sirop d’érable: riche en minéraux: Manganèse, Sodium, Fer, Calcium, Cuivre, Nickel, Or, Zinc, Potassium,… C’est un maître nettoyeur et régénérateur de l’organisme
  • Sirop de palme: riche en minéraux, il complète bien par sa composition le sirop d’érable. Il n’est pas obligatoire.
  • Citron: riche en vitamine C. C’est un stimulateur du Foie.
  • Piment de Cayenne: augmente la chaleur du corps et donc accélère la fonte des graisses
  • Ail, coriandre, paprika et curcuma: favorisent l’élimination des toxines.

Le déroulement de la cure

On ne consomme que la cure vitale pendant la durée désirée. On peut en boire à volonté, dés qu’on se sent faible, dés qu’on a faim… On peut ajouter des tisanes qui apportent un peu de chaleur. On peut également favoriser la détoxination en consommant de l’ail (éventuellement sous forme de gélules que l’on trouve en magasin bio). On peut aussi ajouter à la boisson du paprika, du coriandre et du curcuma.
A la moitié de la cure on pourra de nouveau essayer de favoriser le transit en utilisant le même procédé que ci-dessus.
Durant la cure, il est important de ne pas prendre froid, de marcher tous les jours si possible à la campagne ou dans un grand parc.
Les toxines s’élimineront principalement par la transpiration, c’est le moment de faire du sauna ou d’aller au Hammam.
On peut également ajouter la pratique quotidienne de bains dérivatifs qui favorisent l’élimination des toxines.

Les inconvénients possibles

  • Maux de tête surtout les 2 premiers jours, ils sont dus à l’élimination des toxines
  • Mauvaise haleine, c’est aussi la conséquence de la cure, le signe de l’élimination. Pour y remédier vous pouvez croquer des grains d’anis vert, vous pouvez aussi vous laver les dents fréquemment.
  • La faim et la fatigue: elles se font sentir surtout les 2 premiers jours, ensuite le corps s’est adapté à un nouveau régime alors on reprend de l’énergie.

Le retour à l’alimentation normale

Vous pouvez vous peser afin d’estimer la déperdition de graisses.
Le retour à l’alimentation est le passage le plus délicat car il ne faut pas aller trop vite. Il sera d’autant plus délicat que la cure a été longue. Pour cela, il est impératif de continuer à boire du mélange de la cure pour compenser la lenteur de réintégration des aliments et ne pas devenir boulimique à cause de la faim. On apportera un soin particulier à la qualité des aliments. Pensez à savourer les saveurs nouvelles et à prendre de le temps de bien mastiquer.

  • 1er jour: introduire des jus de fruits et légumes si possible bio ainsi que des fruits et légumes crus avec un peu d’huile de première pression à froid, des bouillons de légumes, le tout en petite quantités
  • 2ème jour: mêmes aliments que la veille en quantité légèrement plus importante avec en plus des légumes cuits à la vapeur et un œuf mollet
  • 3ème jour: mêmes aliments que la veille avec en plus du riz semi complet
  • les jours suivants: on peut revenir à une alimentation normale, toutefois seront introduits en dernier les laitages, les sucres et la charcuterie. Pour réintroduire la viande vous commencerez par la viande blanche.

Conclusion

Vous pouvez adapter cette cure à votre besoin tant dans votre manière de la conduire que dans sa composition. Cela vous permet d’être à l’écoute de vote corps et de vos besoins. Elle vous offre la possibilité de faire un pas vers vous-même.

C’est un fabuleux moyens de faire une transition pour changer d’habitudes alimentaires. Le sucre qu’île contient est naturel et ne comporte pas les inconvénients que l’on attribue habituellement au sucre.

C’est de toute manière à vous de savoir si cela vous convient ou pas. Si vous ne la sentez pas, ne la faites pas !

La cure est un moyen de faire du vide en soi, comme un grand ménage de printemps. Elle peut accompagner les périodes de changements de notre vie en amenant davantage de clarté et de lucidité. C’est un moyen simple d’être disponible à la vie et d’entendre ce qu’elle attend de nous.

N’hésitez pas à contacter Maïtie pour tout renseignement complémentaire.

Pour aller plus loin

 

 

Laissez-nous vos commentaires