Un blog dédié aux femmes

Le grand cœur de l’hiver

femme-hiver-capuche-pte
02 Jan 2016

Le grand cœur de l’hiver

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

L’hiver nous rappelle à notre source de femme, à la douceur de notre intime, à notre grand cœur de mère qui est là pour nous accueillir inconditionnellement. L’hiver nous dit : viens vers toi !

L’expression de l’hiver

La sève se retire dans les profondeurs obscures de la Terre. La vie déserte la surface ; la neige l’enveloppe maternellement de son manteau silencieux. Dans le ciel, la nuit endort le jour. Jusque dans les chaumières la lumière se rassemble au centre du foyer. Le feu réchauffe les cœurs ; les êtres se regroupent autour de leur «intime» ; la solitude recouvre de ses ailes les âmes vagabondes. Les serres de l’hiver immobilisent le monde ; la vie palpite à l’interne ; la mort rode au-dehors emportant ce qui n’a plus à être. Au cœur de son abri, l’énergie se rassemble, reprend corps et concentre la vie dans les graines endormies.

L’hiver vous appelle au cœur de vos Terres, à la Source de votre part divine

Au plus creux de l’hiver les fêtes colorent les ombres : que laisse-t-on à l’an passé ? Que lance-t-on dans l’an nouveau ? Nativité, jour de l’an parlent de re-naissance.
L’hiver rassemble, accueille, transforme, intègre, ré-oriente. L’énergie se ressource.

Que vous conte l’hiver ?

Chaque saison anime en vous une énergie d’une nuance qui vous est spécifique. Vous êtes la seule personne à pouvoir aller à sa rencontre et en déterminer les règles : ce sont vos propres règles qui vous permettent de vous respecter de plus en plus.
Alors de quoi vous parle l’hiver ?
Comment le vivez-vous ? Qu’est-ce que vous aimez, qu’est-ce que vous redoutez ?
Quelles émotions vous apporte-t-il ?
De quoi auriez-vous besoin pour lui ouvrir vos bras et l’accueillir pleinement ?
Si vous étiez pleinement libre de vous écouter, que feriez-vous à cette saison ?
Ecrivez vos observations.

Hiver en cœur de Femme

Cette saison comporte la fin et le début de toute chose, la mort et la naissance.
Son mitan amène une suspension entre l’avant et l’après. Au creux de la stabilité, il impulse un changement de direction : l’avant va vers la Terre, l’après recherche la direction de la lumière.
Dans le creux de l’hiver, la femme se laisse accueillir par la Terre comme dans les bras d’une mère. Elle ouvre la porte secrète du temple sacré de son utérus et laisse sourdre ce sang qui n’a pour origine aucune blessure. Fille de la Terre, elle lui présente son sexe pour lui rendre ce qui ne lui appartient pas, à savoir les menstrues riches de leur pouvoir nourricier. La Terre, ainsi, pourra les transformer.
La femme, en toute humilité, s’agenouille et laisse couler cet élixir pour en nourrir celle qui l’a nourrie.
“Si tu veux toucher le Ciel, accroupis-toi”, dit un proverbe chinois.
Au plus profond de sa vulnérabilité, la femme accède à sa plus vaste reliance à l’Univers. Elle plonge dans la Terre, dans la matière de son corps, dans ses résistances et s’ouvre à ses peurs. Elle est conçue pour explorer ces mondes obscurs au travers desquels se fait l’enfantement. Elle laisse alors affleurer l’inconscient. Saura-t-elle l’accueillir inconditionnellement pour le sortir de l’ombre et lui permettre de fleurir à la lumière ? C’est alors qu’elle se connecte à sa source, à son origine, à son étoile qui guide ses pas.
C’est ainsi qu’elle accueille l’étincelle de vie qui stimule les follicules endormis au cœur de ses ovaires : la germination commence.

L’hiver invite la femme à se laisser accueillir par son propre cœur maternel avec une infinie tendresse et à s’aimer enfin. Il la ramène à elle et la relie à son orient : connexion à sa source divine. C’est dans une profonde humanité qu’elle touche sa divinité.

Connectez-vous à votre étoile

Installez-vous confortablement ; posez une main sur votre cœur et l’autre sur votre utérus ; fermez les yeux et respirez calmement. Accueillez cette femme que vous êtes.
Sentez votre étoile qui veille sur vous depuis votre naissance. Laissez la connexion se faire jusque dans votre cœur. Respirez-la.
Laissez s’ouvrir l’espace devant vous et sentez ce qui vous appelle. C’est comme quoi ? Qu’est-ce que cela vous apporte ? Par quelles actions pouvez-vous le cultiver ?

Secret en cœur d’hiver

A cette saison vous n’avez pas une once d’énergie disponible pour l’extérieur. Vos Terres intérieures ont besoin de vous et nul autre ne peut en prendre soin.
L’hiver vous appelle au cœur de vos Terres, à la Source de votre part divine.

Article paru dans leN°40 de la revue Rêve de Femmes

Pour aller plus loin

Les articles

Les web-conférences

Livres

Les accompagnements numériques

Stages et formations

Laissez-nous vos commentaires