Un blog dédié aux femmes

Et si vous osiez en rire…

femme-rire-couleur
08 Mar 2015

Et si vous osiez en rire…

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

C’est important de rire et pourtant en grandissant nous perdons souvent le chemin de notre rire, de notre joie. Linda Leclerc nous apprend à rire avec son école du yoga du rire et, en même temps, on découvre que cela change la vie…

Qui est Linda Leclerc ?

J‘ai rencontré Linda Leclerc à Montréal lors du Premier Festival du Féminin organisé par l’école du Féminin Sacré en collaboration avec le Centre Tao de Paris en octobre 2014 et j’ai eu envie de vous la faire découvrir à l’occasion de la journée mondiale de la femme.

On va rire de nos bons coups et de nos moins bons coups… c’est juste comme un pétage de bretelles

J’aime sa spontanéité, son rire et surtout ce rire qu’elle sème au cœur de ce qui est dur, difficile, laborieux, déprimant. C’est comme si elle déposait sous chacun de ses pas des gouttes de rires qui mettent de la couleur dans la grisaille, quelle que soit cette grisaille. “Cela ne change pas la situation… mais juste la façon de la regarder”.
En fait, c’est une exploratrice. Elle a été pionnière du mouvement du yoga du rire au Canada, et elle a fondé la communauté internationale, le HAHA SISTERHOOD. Elle est co-auteur du livre sur le Yoga du rire.
Quand elle parle avec son belle accent québécois, avec ses expressions qui sautillent dans tous les sens… ça rit… Quand elle rit, tout pétille en un immense éclat de rire irrésistible et on se laisse emporter… Et on se sent tellement bien après.
Pour y goûter, il suffit de cliquer ici… d’attendre un peu … et on se se laisse entraîner à rire… je vous laisse découvrir pourquoi.
Elle m’a permit de réaliser que les personnes qui nous font rire sont des aimants sociaux car le rire fait partie de nos composantes indispensables. Il nous permet de sécréter des endorphines, ces hormones de la joie. Alors quand quelqu’un rit, on va vers lui.
Comme elle le dit “quand on rit pour de vrai ou si on fait exprès le corps déploie la même chimie heureuse qui bonifie la santé”.
Comment rire au sérieux ?  “le yoga du rire c’est tout sauf sérieux mais on le fait avec sérieux.”
C’est un moyen simple de se faire du bien, de prendre soin de soi… et cela ne prend que quelques minutes. “On a juste à décider de rire, à garder les yeux ouverts et à s’autoriser à rire, ça défait les tensions.”
C’est important de commencer par le rire de soi : “on va rire de nos bons coups et de nos moins bons coups… c’est juste comme un pétage de bretelles”

Je vous laisse la découvrir !

Savourez l’interview de Linda Leclerc par Maïtie

Linda Leclerc interviewée par Maïtie au cours du Premier Festival du Féminin à Montréal les 3, 4 et 5 octobre 2014 organisé par l’Ecole du Féminin Sacré en collaboration avec Génération Tao.

La semaine prochaine nous redécouvrirons la douceur grâce à une ancienne hockeyeuse professionnelle… est-ce possible ?

Pour aller plus loin

Les interviews

Les accompagnements numériques

  • Ana 8 mars 2015 at 8 h 49 min / Répondre

    Chouette découverte! Je ne connaissais pas le yoga du rire avant de voir cette vidéo, mais ça me parle.
    Je me souviens d’un moment où le rire a explosé et à rendu très légère une situation qui avait bien tourné au vinaigre. J’étais en voiture avec mon compagnon et mes enfants, je conduisais. A un moment mon compagnon a fait une remarque sur ma manière de conduire et on en est venus à ergoter sur les caractéristiques du moteur de notre voiture, en les comparant avec celles de notre précédente voiture (déjà, rien qu’en écrivant ces mots je me dis avec beaucoup d’ironie: “wouah, quel sujet de premier plan nous avons abordé là!”). Je me suis sentie agressée par ses propos (alors qu’il parlait toujours de la voiture), j’ai répliqué à coups de “tu m’écoutes pas, tu entends pas ce que je te dis, tu comprends pas, t’es débile” pendant au moins trente secondes, le ton est monté encore, et je me suis entendue dire quelque chose du genre “mais c’est quand même pas compliqué à comprendre ce que je te dis, la clio ralentissait moins vite, elle avait de l’inertie, la c3 n’en a pas mais c’est clair MERDEUH!!!!!” . Et là, j’ai explosé de rire. Dans mes oreilles ma voix sonnait comme celle d’un personnage de dessin animé, et je l’ai trouvé tout à coup très risible. Et puis le sujet de la conversation m’a paru tellement futile. Et j’ai ri, j’ai ri…
    Plus tard mon compagnon ma dit “t’as vraiment sauvé la situation en riant” et m’a livré que ça avait dégonflé toute la boule de tension et de rancœur accumulées. Mais le plus magique c’est que je ne l’ai pas fait exprès de rire, c’est monté dans ma gorge malgré moi, c’est sorti tout seul. Mais je me rends compte aujourd’hui que des moments comme ça c’est précieux. Et cultiver cette habileté à décaler le regard pour pouvoir rire est pour moi important et je dirais presque urgent. Remettre de la légèreté dans la vie et les relations aux autres.
    Merci Maïtie de me faire découvrir et redécouvrir comment cultiver ma petite parcelle intérieure!

    • Maitie 8 mars 2015 at 20 h 31 min / Répondre

      Merci de ton témoignage qui vient enrichir cet espace. Et oui, c’est parfois pas grand chose d’en rire et cela change tout. On lâche alors nos querelles exotique pour réveiller notre enfant intérieur.

    • Linda 9 mars 2015 at 14 h 17 min / Répondre

      Oh lala quel beau partage Ana! Je m’y retrouve aussi! Bonne journée à vous!

    • Maitie 27 mars 2015 at 8 h 28 min / Répondre

      Merci de ton témoignage Ana, il nous montre que cela peut être simple… C’est souvent plus simple que de ce prendre les pieds dans son égo.
      Cultive bien ta parcelle intérieure… Ce sont de belles graines que tu y as plantées.

Laissez-nous vos commentaires