Un blog dédié aux femmes

Comment harmoniser votre Masculin Féminin

jardin-zen-rose
17 Mar 2014

Comment harmoniser votre Masculin Féminin

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

Le cycle de la Femme est le reflet du dialogue du Masculin et du Féminin en elle, de même que le couple qu’elle forme avec son compagnon est le reflet de ce couple intérieur. Ecouter les nuances de sa nature cyclique lui apprend à se respecter et à ajuster ses polarités.

Le Masculin Féminin

Qu’entendons-nous par Masculin Féminin ?

Le féminin ne parle pas plus de la Femme, que le masculin de l’Homme. Chaque femme et chaque homme est une expression unique et changeante du masculin féminin.

Mon esprit féminin rechigne à distinguer clairement les deux, tant il considère que l’un est en l’autre et l’autre en l’un, indissociables : ils n’ont simplement pas le même point d’observation. Lorsque je pars à la rencontre de l’un, j’arrive à l’autre et vice versa.

Pourtant, afin de faciliter votre compréhension, mon cerveau masculin se réjouit d’analyser les particularités de chacun.

Le féminin

Le Principe Féminin, si l’on retourne à son Essence, est pur potentiel, immobile, indifférencié. Il est indescriptible car informe tout en étant matière. Je le comparerais à une immensité sans forme précise ouverte à une infinité de possibles.

Le féminin cultive l’unité

On attribue au féminin (donc à tout ce qui revêt un caractère féminin), l’ombre, le mystère, le secret, l’humide. Il est à l’image du sexe de la femme : réceptacle, ouvert à l’autre, adaptable, souple. On l’associe à la nuit, au monde subtil de l’invisible.

Sa forme est le cercle.

Le féminin s’habille de courbes fluides à l’image de l’eau. Le serpent est son animal symbole.

Rond comme les bras contenant d’une mère, il reçoit, accueille, écoute. Il unit, réunit, rassemble, met en lien. Il est Amour Inconditionnel.

Le féminin parle en silence, cultivant la patience. Il aspire à la contemplation, au calme, à la lenteur, à la stabilité, à la paix. Il exprime une passivité que j’appelle active, car ce n’est qu’une passivité extérieure, tous les sens sont en éveil, en hyper réception ; c’est une vigilance aiguë, pure présence, immobilité disponible à tous les possibles.

Sa puissance est ouverture. Elle trouve sa source dans la disponibilité rendue possible par l’accueil inconditionnel de sa vulnérabilité.

En lien avec toutes choses, il se tourne vers l’intérieur : introspection, intuition, ressenti, inspiration. Il nous amène à nous recentrer même s’il est expansion, diffusion sphérique à l’infini. Il n’a pas de limite ni de cadre. Il occupe l’espace.

Son temps est au présent, riche de la connaissance du passé et du futur.

 

Dans le cycle menstruel, l’hormone qui l’exprime est la Progestérone.

Ses couleurs sont pastelles, nuances de verts, de bleus, de bruns, de sombre.

Le féminin correspond à notre cerveau intuitif.

Il cultive l’Unité.

Le masculin

Le Principe Masculin, à son Essence, est pure énergie.

Cette énergie met en mouvement la matière, lui donne une direction, l’invite à prendre forme. C’est la matière qui permet de savoir qu’il est là car sans elle, il ne peut être vu.

Le masculin cultive la dualité

On attribue au masculin la lumière, la clarté, le monde visible, tangible, le jour : tout ce qui est précis, net.

Il est action, réaction, dynamisme : rapide, déterminé, direct. Il ne tergiverse pas, il tranche et il avance.

Il capte les images à la vitesse de l’éclair.

Il met en mouvement, anime, impulse : il est énergie créatrice, permettant à la matière de prendre forme, de prendre une direction.

Sa forme est la droite, la verticale. Il pose un cadre précis et délimite. Il compose le carré, le triangle. Son symbole est la flèche.

Sa puissance est tranchante, implacable, d’une indiscutable justesse.

Il élève, oriente, redresse, verticalise, stimule, propulse.

Sa direction est l’externe : expression.

Le masculin est rationnel, scientifique, mathématique, cartésien. Il aime comprendre, expliquer, décortiquer, décrypter, démonter, démontrer. Il est dans le faire. Il aime l’action.

Il analyse le passé pour prévoir le futur.

Dans le cycle menstruel, l’hormone qui l’exprime est l’Œstrogène équivalent de la Testostérone chez l’homme.

Ses couleurs sont vives, éclatantes, nuances de rouges, de jaunes, d’oranges, d’argent et d’or.

Le masculin correspond à notre cerveau gauche, cerveau rationnel.

Il cultive la dualité.

Comment dialoguent-ils au cours du cycle ?

Au cours du cycle, le féminin et le masculin s’enlacent et se soutiennent mutuellement dans une spirale infinie. Elle n’a ni début, ni fin.

Il est temps que les Femmes reviennent à la source d’elles-mêmes

Si l’on fixe arbitrairement le début de cette spirale au creux de l’hiver (qui enveloppe l’arrivée des règles), le Masculin se rassemble au cœur du Féminin, comme une graine qui se prépare à germer. Il s’élance d’abord dans l’ombre puis s’enhardit à se montrer au grand jour. C’est le printemps ! Le Masculin soutient et propulse le Féminin à l’externe. J’ai l’image de ces chaussons en peau de moutons bien douillets à l’intérieure ; le Masculin serait comme mes mains qui repoussent la semelle du chausson de l’extérieur vers l’intérieur et retournent le chausson plaçant le douillet à l’extérieur et la peau à l’intérieur. Il encourage ainsi le Féminin à sortir de l’ombre, à se montrer, à offrir la délicatesse de sa beauté, comme une fleur offre au Monde ses pétales. Le Masculin est là, soutenant, protecteur car il habite tout l’intérieur : rien ne peut s’introduire sans son accord.

C’est ainsi que l’été se pose dans une ouverture maximale sans se mettre en danger. Cette ouverture permet à la lumière de rentrer dans les moindres recoins, comme la femme s’accueille dans chacun de ses espaces pour s’offrir son authenticité sans crainte d’être souillée. Continuant sa progression vers l’extérieure, le Masculin enveloppe le Féminin et qui revient à l’interne. Il expérimente de nouvelles voies. Le Féminin n’est plus disponible à l’extérieur, il se consacre à la création et ne supporte pas d’être dérangé. Le Masculin l’enveloppe et le protège de l’extérieur : il veille tout en éclairant ce qui se passe à l’interne. C’est un temps d’ajustement qui vise à épurer, à revenir à l’essentiel. Jusqu’à ce que le Féminin s’ouvre et l’invite à pénétrer le domaine des ombres. Il l’accueille au cœur de sa matrice afin que l’énergie donne forme à la matière en y impulsant un cycle nouveau. Spirale harmonieuse de la vie et de la création !

Le cycle de la Femme 

Je propose aux femmes lors de mes stages et de mes formations en développement personnel d’aller à la rencontre de leurs cycles afin de l’accueillir, d’écouter leurs polarités, de faire la paix avec elles afin de les harmoniser au quotidien. Elles découvrent alors dans leur cycle de plus précieux des guides de réalisation personnelle et spirituelle : il leur éclaire le chemin afin de naître Femme dans la complétude de leur Masculin-Féminin en résonnance avec les cycles de l’Univers.

Il est temps que les Femmes reviennent à la source d’elles-mêmes et retrouvent le sens du sacré dans le Temple de leur utérus. L’idéal serait qu’elles le fassent accompagnées par les Hommes qui prendraient leur place de gardiens du sacré, tels des samouraïs, ils s’ouvriraient à leur propre cycle. Le couple pourrait alors danser l’harmonie de ses complétudes Masculin Féminin (tant de l’Homme que de la Femme): l’œuvre alchimique serait possible. Rêve ou réalité ?

Comment faire pour harmoniser votre Masculin-Féminin ?

  • Respectez votre vulnérabilité à la période des règles : de quoi avez-vous besoin à ce moment-là? Comment pouvez-vous vous l’apporter au maximum ?
  • Habitez votre maison plutôt que de vous mettre dans une bulle protectrice : la bulle vous coupe de vous-même et de l’autre . Venez plutôt au cœur de la maison de votre corps et rayonnez, amplifiez ce qui habite ce cœur jusqu’à le rayonner dans toute la maison et même au-delà
  • Ne passez jamais en force lorsque vous faites quelque chose : la force violente votre vulnérabilité donc ce qui est le plus délicat et le précieux chez vous. Vous apprenez ainsi à vous respecter comme vous découvrirez qu’il y a toujours un chemin plaisant pour faire toute chose.

Pour aller plus loin

Les articles

 

  • yvane 18 mars 2014 at 16 h 18 min / Répondre

    merci Maitie pour cet article!! 🙂
    j’ai l’impression que mes cellules sont très heureuses de cette lecture!
    iiih ih!!

    • Maitie 19 mars 2014 at 0 h 02 min / Répondre

      C’est à savourer !

Laissez-nous vos commentaires