Un blog dédié aux femmes

Assaisonnez votre quotidien (Web-conférence)

Femme-jonglage
06 Oct 2015

Assaisonnez votre quotidien (Web-conférence)

Par Maïtie Trélaün dans Autour de la naissance, Bien vivre sa ménopause, Etre femme

Au cours de cette web-conférence autour du cycle de Femme, Maïtie vous emmène un peu plus loin vers vos saisons et surtout vous partage une astuce qui vous aidera à jongler avec ces énergies au fil de votre quotidien afin de surfer votre vie et non de la subir.

Chaque saison de vos cycles a sa spécificité et sa couleur donc sa tonalité. Plus vous savourez leurs nuances plus il est simple pour vous de vous harmoniser avec les saisons de vos cycles. Vous faites alors corps avec elles (vous êtes accordées) et la danse peut commencer. C’est ce qui favorise que la vie ne soit plus un combat, un passage en force épuisant mais plutôt une symphonie.

Amenez de la joie dans votre vie grâce aux couleurs de vos saisons 

Je vous propose d’expérimentez une astuce qui vous permettra d’harmoniser vos saisons à votre quotidien tout en lui apportant de la joie.
 
Rediffusion de la Web-conférence “Assaisonnez votre quotidien ou amenez de la joie dans votre vie grâce aux couleurs de vos saisons” qui a eu lieu le mardi 6 octobre 2015 dans le cadre d’un cycle de 3 webinaires sur le cycle et la Femme.
 

 

Pour aller plus loin

La web-harmonisation

Les web-conférences

 

Maïtie propose régulièrement des web-conférences sur ces sujets qui la passionnent.

>>> Inscrivez-vous à la prochaine web-conférence

Et si nous en parlions !

Je vous invite à me laisser vos commentaires et vos questions. J’y répondrai avec grand plaisir soit directement en dessous soit dans mes prochaines web-conférences. 

C’est un moyen de partager avec d’autres femmes et aussi de me permettre d’adapter mes apports à vos besoins donc de faire évoluer mes recherches, ma pratique…

  • Vicki 7 octobre 2015 at 23 h 03 min / Répondre

    Au terme de cette écoute, j’ai envie de dire avec toi Maïtie : “Waou ! C’est beau !”
    J’ai 59 ans, j’ai eu 5 enfants et j’ai été mère au plus profond de mes entrailles ! Aujourd’hui, ménopausée depuis plus de 10 ans, j’ai soif d’aller à la rencontre de la femme que je suis et de mes saisons ! Merci de me montrer comment. Ce soir ce sont les mots Harmonie, Plénitude et Reconnaissance qui montent de mon cœur.

    • Maitie 9 octobre 2015 at 0 h 36 min / Répondre

      Je suis touchée par ton témoignage Vicki. Je le sens plein de vie et plein d’espoir. Je te remercie de la contribution que tu apportes à la vie et à l’univers.
      Beau chemin à toi

  • Cécile 10 octobre 2015 at 8 h 03 min / Répondre

    Merci Maïtie, tes mots me rassurent et me donnent de l’espoir. J’ai 39 ans alors que je sens que j’en ai 1000, et je suis dans l’hiver de ma féminité. Grâce à toi, je goûte la solennité de ce moment, et je sais qu’une nouvelle puissance se fait jour, riche de toutes ces vies en moi. Grâce à toi, Maïtie, je renais à moi-même, quand je croyais que ma vie était finie.

    • Maitie 14 octobre 2015 at 1 h 21 min / Répondre

      Merci pour ta confiance et ton ouverture de cœur et surtout merci de prendre soin de cette Femme que tu es même si tu ne soupçonnes peut-être pas la puissance de son potentiel. Quelle sagesse riche de ses 1000 ans et en même temps quelle belle période que 39 ans pour se retourner comme l’enfant avant de naître, pour te mettre au monde.
      Patience et persévérance

  • An Vin 10 octobre 2015 at 18 h 07 min / Répondre

    Bonjour Maïtie,
    J’aurais aimé avoir ton éclairage sur une phrase qui m’a interpellée “Je ne peux m’ouvrir si je ne suis pas stable. Je ne peux m’ouvrir si je ne suis pas moi, responsable de moi”. Je pense que je comprends la deuxième partie, c’est un peu l’essence de la communication non violente et de la différenciation que l’on fait entre un langage donnant les clefs de son bonheur aux autres et un langage responsabilisant. En entrant dans sa vulnérabilité ainsi, on s’ouvre effectivement.
    Ma question porte sur le mot “stabilité” de la deuxième phrase. Pourrais tu en dire plus? Est-ce que cela signifie qu’il est inutile d’essayer de s’ouvrir si l’on est pas ancré mentalement, physiquement, émotionnellement? J’ai recherché un lieu de vie où je me sente bien pendant plus d’un an, ayant trouvé est-ce que cela fait également partie de la “stabilité”? Est-ce que l’on parle d’une stabilité émotionnelle comme celle du couple par exemple?

    Merci de ta réponse et merci de tes partages vidéo qui m’aident à mettre des mots sur ce que je vis!

    • Maitie 14 octobre 2015 at 1 h 34 min / Répondre

      Bonjour An Vin
      Je te remercie de ta confiance et de ta présence sur ce chemin. Pour moi “stabilité” n’est pas une stabilité extérieure (couple, maison, situation pro…), ni même une stabilité mentale ou émotionnelle qui me parle d’un manque de spontanéité et donc de vie.
      La stabilité, pour moi, vient quand je m’accueille et que je me donne mes propres signes de reconnaissance tout en prenant en charge mes besoins. Je suis alors responsable de mon process et autonome. Je peux alors être disponible réellement et m’ouvrir à l’autre. Cela ne m’empêche pas de vivre et d’exprimer pleinement mes émotions. En revanche, je ne les subis pas, je les vis en présence et en conscience.

      Pour répondre à ta question en lien avec l’inutilité de s’ouvrir, je dirais que le premier pas est de t’ouvrir à toi même… C’est par là que tu vas pouvoir te nourrir sans dépendre des autres. C’est très approprié que tu fais un coin où tu te sentes bien car c’est un lieu dans lequel tu vas pouvoir prendre soin de toi et t’ouvrir à ta vulnérabilité sans crainte d’être agressée. C’est le premier pas… Ensuite tu pourras commencer à te redresser pour aller dans le monde , riche de toi.
      Bien à toi

Laissez-nous vos commentaires