Un blog dédié aux femmes

Dites “Adieu” à votre colère et arrêtez vos prises de tête ! (week-end)

WE-Colère
11 Juin 2018

Dites “Adieu” à votre colère et arrêtez vos prises de tête ! (week-end)

Par Maïtie Trélaün dans Bien vivre sa ménopause, Etre femme

La colère, lorsqu’elle ne s’exprime pas, s’infiltre et envahit doucement tous vos espaces intérieures. Elle vous ronge, elle hurle en silence, elle vous met sous pression jusqu’à ce qu’elle vous submerge et explose vous laissant un goût amer… à moins que vous n’ayez tout coupé pour ne plus l’entendre…

 

Savez-vous qu’elle tient entre ses mains votre énergie de vie et vous tend les clés de cette dignité que vous avez perdue en cherchant à être quelqu’un de bien ? Savez-vous qu’elle vous parle de votre puissance, de votre singularité, de votre créativité ?

Elle a envie de vous voir vivre en étant profondément libre. Elle se met en quatre pour que vous y alliez. Elle pourra alors se reposer, vous contempler marcher votre Vie en Reine ou en Roi… Elle murmurera dans un sourire : “J’le savais ! J’le savais qu’elle (qu’il) le ferait !”.

Savez-vous que votre colère tient à vous peut-être plus que vous ne tenez à vous ? Savez-vous qu’elle n’a pas désespéré de vous voir naître au monde et rayonner votre réel potentiel ? Elle croit en vous… Et vous, que faites-vous pour croire en vous et dire “oui” à la Vie.

Si vous avez envie d’arrêter de la fuir, de la contrôler, de la limiter, d’en souffrir… alors ce week-end répondra à vos attentes. Je ne pensais plus le proposer… mais il est si précieux pour ceux et celles qui décident de se redresser et d’être eux-même… alors, j’ai posé une date !

 

du 14 (au soir) au 16 décembre 2018
à Chevinay (69)

week-end ouvert aux hommes et aux femmes, donc même aux couples !

 

Je me coupe de ma colère = je me coupe de mon énergie !

La colère est une des émotions qui porte en elle le plus d’énergie. C’est la même énergie que la spontanéité. La perte de votre spontanéité donne naissance à cette colère qui vous dérange, vous englue, vous ronge, vous échappe, vous déforme…

“Je suis épuisée, je suis à bout… et en même temps j’ai cette colère qui me fait peur… je voudrais m’en débarrasser une bonne fois pour toute…”

C’est le discours que j’entends quotidiennement : que ce soit cette femme qui me consulte pour son cancer du sein, celle qui est en plein burn out, cette jeune mère qui ne sait plus quoi faire avec ses enfants, la femme à fleur de ménopause qui se sent usée, celle qui a peur d’exploser son couple et qui n’en peut plus, celle qui a peur pour ses enfants…

Les hommes souvent se taisent, s’enferment, se perdent dans le travail ou dans les jeux vidéo…

La puissance de notre colère nous effraye, on la voit dévastatrice… tellement dévastatrice !

Et pourtant sa puissance parle de la puissance de votre créativité, de votre énergie de vie !

Que faire ?

 

Colère = violence ou puissance ?

Comme la colère s’exprimait par la violence on a cherché à s’en débarrasser. Pourtant cette énergie est celle de votre puissance royale, celle qui porte votre dignité, qui vous tient en sécurité, qui vous permet de vous respecter, qui vous permet de poser votre autorité noble… 

C’est elle qui permet à la femme d’être belle et sensuelle sans être en danger.

J’ai refusé ma colère pendant tant d’années ; elle m’échappait parfois dans une violence effrayante bien que silencieuse. Je me taisais, je me terrais, je m’enfermais, je m’enterrais… et j’emportais tout avec sans m’en rendre compte : les rires de mes enfants, les couleurs de la maison, le pétillant de mon couple… Tout devenait gris et amer.

Des thérapeutes m’ont dit de crier ma colère pour m’en débarrasser, de trouver LA cause pour qu’elle disparaisse… J’ai trouver des centaines de causes, j’ai hurler les tripes de mon corps et ma colère resurgissait moins souvent, c’est vrai, mais plus cinglante. Et, en même temps, mon corps était de plus en plus douloureux.

Et un jour, j’ai dit STOP ! J’ai arrêté de la fuir et je l’ai regardée en face : que me criait-elle ?  J’ai réalisé qu’elle me parlait de mon innocence, de mon rire d’enfant, de mes valeurs fondamentales, de ma sensibilité, de ma singularité… Elle criait au monde la préciosité de mon monde que j’avais oublié ! 

Je n’ai plus eu peur de ma colère, je l’ai appelée mon Barbare, j’ai appris à l’entendre et j’ai commencé à me respecter. Je n’ai plus eu peur de mon Barbare, il m’a permis de trouver la dignité de mon Roi et de vous accompagner avec toute mon espièglerie, ma spontanéité et ma puissance. Et, en même temps, j’ai réalisé que j’arrêtais de me prendre la tête et libérais ainsi un temps impressionnant. 

Est-ce que ça vous parle ?

 

Posez votre dignité avec simplicité

Ce week-end vous donne la possibilité, entre autres :

  • D’entendre votre colère avant qu’elle ne déborde
  • De faire corps avec elle sans la fuir
  • D’utiliser son énergie dans votre quotidien
  • D’avoir des outils concrets pour vous respecter
  • D’apporter de la clarté dans vos relations
  • De vous redresser dans la dignité
  • De compter sur vous
  • De jouer avec votre colère en libérant votre spontanéité

 

Modalités pratiques 

Dates
Du 14 au 16 décembre 2018

Horaires
Accueil le vendredi à 20h
Clôture du stage le dimanche vers 18h.

Lieu
Chevinay (30km de Lyon)
23 chemin du Petit Bois

Hébergement
Sur place en toute simplicité.
Participation 50€ pour les 2 nuits

Repas
Chacun amène la nourriture pour partager les repas. Cela présente l’avantage

  • de conserver un maximum d’énergie pour le voyage et non pour les temps de cuisine
  • d’être certain que vous aurez les aliments qui vous nourrissent et qui vous sont habituels en qualité et en quantité
  • d’avoir le plaisir de pouvoir partager et faire découvrir des choses que vous aimez.

Coût
390 € TTC + frais d’hébergement

Inscriptions 

Pour préserver la qualité et l’intimité du groupe, le nombre de participants est limité.

  • Elles sont prises par ordre d’arrivée
  • Une confirmation vous sera envoyée dans les 10 jours qui précèdent le stage
  • Pour toute demande spécifique contactez moi par mail

Cliquez ici pour verser les 150€ d’arrhes et réserver votre place

Pour aller plus loin

Articles

Formations numériques

Laissez-nous vos commentaires