Un blog dédié aux femmes

Comment être une amoureuse ?

amoureuse
09 Fév 2016

Comment être une amoureuse ?

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

Pendant longtemps j’ai cru qu’il fallait un autre pour que je sois amoureuse de lui. Et un jour j’ai réalisé que je pouvais aussi être amoureuse juste pour le plaisir de sentir cette énergie couler en moi et fleurir mon corps.

Vous avez déjà été amoureuse au moins une fois dans votre vie, au moins le temps d’une inspiration même si peut-être que cela n’a rien donné, que cela n’a pas duré, que cela s’est perdu, que c’était il y a si longtemps… Vous avez déjà été amoureuse…

Autorisez-vous à être amoureuse sans attendre l’autre

Alors fermez les yeux et respiré cette saveur, laissez venir les images qui y sont reliées, un parfum, un sourire, un regard, un frôlement… Respirez cela, juste cela …
Respirez-le et faites-le couler dans toutes vos cellules…
Qu’est-ce que cela amène en vous ? C’est comme quoi à l’intérieur de vous lorsque vous respirez ce “être amoureuse” ? Laissez venir une image, une couleur, une saveur et baignez-vous dedans. Remplie de cette image, ouvrez doucement un regard sur le monde en gardant les yeux fermés (je sais, il n’est pas aisé de me lire les yeux fermés !): qu’est-ce que cela change dans votre relation au monde ? Savourez !

Osez cultiver votre “état amoureux”

Un souvenir qu’on appelle et qu’on respire sans s’accrocher à l’histoire qui l’entoure, et l’état amoureux est là, il circule dans vos veines avec son flot de vie, de vitalité, d’espièglerie même si vous étiez peut-être fatiguée, usée, perdue… C’est ce que j’entends par état amoureux et qu’Arouna Lipschitz nomme “Le Corps amoureux”.
Il suffit de si peu pour l’amener, l’amplifier, le cultiver, le savoureux… et il se charge alors de ramener de la couleur dans notre vie même dans le plus dur de notre quotidien.
Encore faut-il vouloir !

Et s’il était plus difficile d’être heureux que malheureux ?

Souvent, on attend de l’autre qu’il active cette énergie en nous. On attend de se sentir aimée (je parle de la femme, mais c’est comment pour vous messieurs ?), désirée et parfois on a peur de se sentir désirée car on a peur d’être possédée comme un objet. Et pourtant on a tellement envie d’être aimée… Cercle vicieux, histoire sans fin… J’attends de l’autre ce que je ne m’apporte pas. C’est tellement plus simple alors de dire que c’est à cause de l’autre que je ne l’ai pas !
Alors que lorsque je réalise que je peux me l’apporter moi-même, je deviens responsable de mon bonheur et de mon malheur. Ce n’est plus lié à des circonstances extérieures mais à mon état intérieur. C’est pas rien comme responsabilité… Mais n’est-ce pas cela la liberté à laquelle j’aspire : me sentir libre même entre les barreaux, heureuse même dans le chaos, sentir les rayon du soleil même dans l’orage…
Sauf qu’on ne m’a pas appris à être heureuse et je n’ai pas beaucoup de modèles devant moi. Il peut même parfois paraître honteux d’exprimer que je suis heureuse, que j’ai plaisir à vivre.

C’est pour cela que j’aime la St Valentin

Comme un clin d’œil entre les mains de l’hiver, la Saint Valentin vient ma questionnée : où en suis-je de mon état amoureux ? Est-ce que j’arrive à le cultiver même dans le sombre et le froid de l’hiver ? Et pourtant à cette date, l’Univers sourit car il sait que le printemps pulse cette énergie et que toute la Terre et la nature vont me soutenir à l’amplifier.

Des clés pour cultiver son état amoureux

C’est avec mon corps que j’ai trouvé des chemin pour cultiver et faire circuler cette énergie en moi :

  • L’infini douceur de mes doigts qui caressent ma peau en faisant fleurir mes cellules
    l’ouverture de mon cœur qui me murmure ce que j’aime en moi
  • La lenteur d’un mouvement en suspension entre le Ciel et la Terre qui dessine à la plume un tableau dansé aussi bien qu’éphémère dont la saveur s’éternise en moi
  • La joie et l’espièglerie de découvrir ma peau lorsque j’ose la dévoiler en conscience
  • La puissance reptilienne de mon énergie sexuelle avec laquelle je joue comme une déesse du feu

C’est à vous de trouver vos chemins pour apporter de la poudre de sensualité dans tout ce que vous vivez comme autant de poudre de magie. Vous découvrirez que cette énergie amoureuse qui est liée entre autre à la sécrétion d’Ocytocine (hormone de l’amour) est contagieuse et que plus on en sécrète et plus on a envie d’en sécréter. On crée alors un cercle vertueux qui change notre vie.

Osez votre créativité et surtout autorisez-vous à aimer sans attendre l’autre.

Pour aller plus loin

Les articles

Les interviews

Les chroniques de Livres

Les accompagnements numériques

Stages et formations

Laissez-nous vos commentaires