Un blog dédié aux femmes

Accueillir de ne pas réussir

femme-surf-ocean
26 Jan 2014

Accueillir de ne pas réussir

Par Maïtie Trélaün dans Etre femme

Prendre des résolutions pour changer ou améliorer notre vie est une chose assez simple ; par contre, tenir ses résolutions et les intégrer à son quotidien est une autre paire de manches. Voici, une astuce que je vous propose.

Pendant des années, j’ai profité du passage de l’année pour prendre de bonnes résolutions.

A chaque fois, je me lançais dans cette dynamique avec assurance, en profitant de l’énergie printanière qui éveille alors, doucement les profondeurs de la Terre. Mais, force est de constater, que mes résolutions s’envolaient sur les ailes des papillons, me laissant un sentiment de mécontentement, de  colère… Bref, l’inverse de ce que j’escomptais.

En cherchant à comprendre ce qui se passait, j’ai découvert un chemin que je ne soupçonnais pas et qui m’amène plus rapidement à ce que je cherche au travers de mes résolutions.

Surtout, ne pas faire de vagues !

C’est en contemplant l’océan Indien que j’ai trouvé l’explication.

Lorsque je regarde l’océan, je distingue :

  • la surface qui peut être calme ou agitée au gré du vent, des intempéries, des saisons et de tout ce qui interagit avec elle
  • le fond qui demeure calme, posé, présent, puissant.

Si maintenant j’imagine que l’océan est une sphère : la surface occupe alors toute la périphérie et le fond devient le centre.

Lorsque je me compare à cette image, la surface symbolise mon interrelation avec l’environnement ; elle est animée par mes émotions, mon mental, mes résistances, mes peurs, mes croyances en lien avec mon passé et mes projections futures… Tout cela contribue à faire des vagues et à agiter la surface de mon océan.

Même si j’ai l’impression que cela occupe toute la place, la surface n’est qu’une infime partie de l’océan car je suis aussi le fond qui représente ce que je suis profondément, donc mon Essence.

Sans que je m’en rende compte, ce qui est au-delà de mes résolutions est atteint

Mes résolutions visent souvent à calmer les vagues que ce soit dans des choses que je fais (je vais courir tous les matins), comme dans des manières d’être (je suis patiente avec mes enfants). Calmer les vagues revient à changer ma surface pour qu’elle soit plus lisse : je cherche à l’améliorer. On m’a tellement répété qu’il ne fallait pas faire de vagues !

J’ai l’illusion de croire qu’une fois qu’elle sera lisse, je serai digne d’aller au centre pour toucher la sérénité, le bonheur, le sentiment de paix. C’est pour cela que je m’épuise à lutter contre les vagues, à les réprimer pour les masquer, les contrôler. Mais il y en a toujours davantage car plus je les réprime, plus elles augmentent et moins elles sont contrôlables. Je prends donc d’autres résolutions…

Mais, qui est dérangé par les vagues : l’océan ? Je ne crois pas.

C’est l’extérieur qu’elles perturbent car elles ne sont pas contrôlables : cela est contraire à notre éducation, au socialement correcte…

En fait, les vagues expriment que je suis vivante, imprévisible, unique. Les effacer revient à m’effacer. Il est donc logique que je ne puisse pas tenir des résolutions qui tentent de lisser ma surface.

Plonger dans les profondeurs océanes

Et si je les accueillais ? Je n’aurais plus à les contrôler, les masquer, les cacher. Je n’aurais plus peur de les montrer.

Cela revient à accueillir mon imperfection. En le faisant, je m’ouvre à ma vulnérabilité. Dès lors, mes vagues se calment instantanément car elles perdent de l’importance. Par ce mouvement d’ouverture, je reviens au centre de mon océan, je suis tout simplement moi, sans fard, sans masque.

La surface exprime ce que je veux paraître aux yeux des autres ; alors que le fond est mon Essence. Je suis l’ensemble de ce fond, de cette surface et de tout ce qui se trouve entre les deux. C’est en accueillant d’être tout cela que je suis authentique.

Mon astuce: accueillir de ne pas réussir à appliquer ma résolution !

Si je ne parviens pas à l’appliquer, c’est qu’elle ne m’est pas adaptée. Il est nécessaire que je l’ajuste en me posant ces questions :

  • Est-ce qu’elle m’amène à être plus authentique ou répond-elle à ce que l’on attend de moi ?
  • Qu’est-ce que sa réalisation m’apporte ? En quoi est-ce important pour moi ?
  • Y a-t-il un chemin plus simple pour obtenir cela ?

J’expérimente alors un autre chemin car il est toujours possible d’en trouver un plus simple (même s’il est parfois très complexe d’accéder à la simplicité).

Ainsi, quelle que soit la résolution, elle me rapproche de mon authenticité. Plus je suis authentique, plus la vie me sourit, plus elle s’offre à moi en abondance.

Sans que je m’en rende compte, ce qui est au-delà de mes résolutions est atteint.

 

En écrivant cet article, je contribue à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” sur le blog Des Livres Pour Changer de Vie que j’apprécie particulièrement. Je vous invite à lire mon article préféré sur ce blog.

Cliquez ici pour voter pour mon article si vous l’avez apprécié !

Laissez-nous vos commentaires